Limiter l’herbe, même en été !

Jean-Emile aux commandes pour un broyage au plus ras

Limiter la repousse de la végétation sous et entre les rangs est un travail constant dans le domaine. Même en été, où la pousse est permanente.

Et Gilles aime “faire propre” avant les vendanges … pour le confort des coupeurs !

 

 

En ce moment, nous passons le broyeur dans les chemins et passages.

Manoeuvres dans Chignin

Au boulot, au bureau !

Soigner les vignes, le vin, c’est ce que nous préférons, mais cela ne suffit pas à faire tourner l’entreprise. Et même si il fait beau et que l’on a envie d’être dehors, il nous faut parfois – trop souvent à notre goût ! – nous enfermer au bureau et nous occuper de la paperasserie !

Au bureau !

Etiquetage et cirage des bouteilles pour une finition en beauté

Jeanne en pleine concentration ! Les Berlioz, c’est du sérieux !

L’étiquetage se fait à la machine ; il faut être attentif aux réglages (hauteur de l’étiquette, … ) et au bon déroulement général. Et surtout, suivre le rythme pour mettre en cartons au fur et à mesure.

Audrey, une très longue expérience de la cire !

A deux, c’est toujours mieux !

Le cirage est une activité plus artistique où chacun laisse libre cours à sa créativité et à son savoir-faire pour une finition en beauté.

Cette année, la préparation de la cire pour Les Filles et Les Fripons a demandé un peu de temps : difficile de faire le mélange pour trouver la bonne couleur !

La 501, une pulvérisation de lumière

Si la 500 (bouse de corne) s’adresse plutôt au sol, la 501 (silice de corne) est pulvérisée pour la plante.

Elle renforce les effets de la lumière, la structure de la plante et l’épiderme des feuilles et des fruits ainsi que la qualité des raisins.

Pulvérisée au petit matin, elle est un moment de joie pour la vigne et les petites mains qui s’agitent … 

L’embouteillage du Jaja et des Friponnes

L’embouteillage est toujours un moment délicat pour le vigneron. Outre la préparation en amont (filtration, analyses, réception des bouchons et bouteilles,  …), il ne faut pas que le jour J, ça pinaille !

C’est pourquoi Gilles fait appel à une équipe de professionnels de Oenoservices.

Et cette année, c’est le 22 juin que nous fait le dernier embouteillage, celui du Jaja et des Friponnes.

Même sous la pluie !

Rien n’arrête l’équipe de Gilles Berlioz quand il s’agit de prendre soin de la vigne, même la petite pluie froide du matin !

 

Parés de très bons cirés (de marins !) fournis par le Domaine, le short remonté pour ne pas faire buvard, tous s’activent en coeur dès potron-minet … Et qu’il s’agisse d’éperonner ou de rogner,  l’énergie et la bonne humeur sont au rendez-vous.

Christine profite du rognage pour parfaire la coupe de Lilian

Un kg de terre sous nos belles bottes !

Filles et Fripons 2016, les nouvelles étiquettes sont arrivées

Domaine partagé Gilles Berlioz – Les Filles 2016

 

Comme à chaque millésime, deux de nos cuvées de Chignin-Bergeron bénéficient d’une nouvelle étiquette, réalisée à chaque fois par un artiste différent.

Domaine partagé Gilles Berlioz – Les Fripons 2016

 

 

Cette année, c’est à Aurore Petit, graphiste et illustratrice de livres pour petits et grands que nous avons confié la mission.

 

Et sa création nous enchante !

Retrouvez son travail sur : http://aurorepetit.com/QUI-SUIS-JE

 

Relevage et éperonnage, une attention toute particulière

Après plusieurs relevages (par tressage de part et d’autre des fils de palissage), nous voici à l’un des derniers travail de la saison : l’éperonnage.DP G Berlioz - la main

Il s’agit d’enlever les entrecoeurs (ce que l’on appelle les “gourmands” sur les tomates) afin d’aérer les raisins, ce qui permet notamment une meilleure ventilation et une meilleure exposition au soleil.

 

DP G Berlioz - Gé à la recherche des éperonsDP G Berlioz - Gilles, la tête dans les feuilles