A fond sur le zonzon

Remise à plat des « chintes » (chemins), des têtes de lignes, …
en cette fin novembre, avec mini pelle et « zonzon », les Berlioz trimballent des centaines de mètres cube de terre.

Lune de taille

Dès le 23 novembre et pour 13 jours, bonne lune (descendante et décroissante). Nous attaquons la taille.
Objectif : taillez tout le domaine pendant cette lune.
Et comme pour tous les travaux, avec soin, intention et bienveillance.
Ce vendredi, pour La Deuse, neige et vent froid. Brrr, ça caille !

Gé et Fabien en pleine concentration

Beau comme un camion

Nous avons profité d’une escapade de Christine et Gilles au salon Vignerons de nature à Bordeaux toute notre gratitude ; et le bonheur que nous avons de travailler à leurs côtés.
Et quoi de mieux que le camion pour laisser libre cours à notre imagination et notre talent (!) artistique…

Paysages

Pour le plaisir des yeux, quelques photos de paysages prises pendant les vendanges.
De quoi être heureux, non ?

Saluons le talent de nos photographes vendangeuses, Audrey et Noémie.

Fibule, mascotte des vendanges 2021

Fibule, compagne dévouée de Thomas des mules, nous a tenu compagnie tout au long des vendanges. Facile à vivre, extrêmement sympathique, elle a été adoptée par toute l’équipe et a été élue à l’unanimité comme notre mascotte.
Paulo est tellement conquis qu’il a déjà réservé une de ses petites-filles !

Boucher les trous

Mi-octobre, à peine les vendanges terminées et fêtées, nous sommes allées compter les pieds morts. Gilles commande illico les jeunes plants qui seront installés ce printemps.

Dans la foulée, Fred passe la tarière pour supprimer les ceps morts ; et hop, pioche en main, nous partons derrière reboucher les trous : évacuer les ceps arrachés, remonter la terre, petit tas… la pluie de cet hiver tassera le tout et nous pourrons tranquillement replanter les jeunes.

Une affaire rondement menée sous un soleil automnal radieux !

Vendanges partagées Nos Vices

Deuxième samedi d’octobre, l’association Nos Vices a vendangé sa parcelle, L’Odette, et en a profité pour donner un coup de main à l’équipe du Domaine partagé.
Une bien belle journée de récolte, qui s’est poursuivie par un repas partagé (nems, nouilles, gâteaux divers, …) et des tracas de pressoir…
Merci à Nos Vices pour ce moment passé ensemble !

Jpeg

Salon Vignerons de nature à Bordeaux

Le 11 octobre, Vignerons de nature (distributeur des vins du Domaine partagé pour une partie de la France) a organisé un salon des vins au restaurant Casa Gaïa à Bordeaux. Destiné aux professionnels, il a rassemblé une quinzaine de domaines viticoles.
L’occasion pour Christine et Gilles de faire une escapade loin de notre équipe de vendangeurs. Merci de leur confiance !

Jean-Emile, l’homme qui tombe à pic

Galère de fin de journée à vendanger à la nuit tombante, tracteur à piloter dans une pente impossible, …, Jean-Emile, fils de Christine et Gilles, est là !
Mais la conduite – ces talents de pilote ne sont plus à démontrer, la TT peux en témoigner ! – et le rognage ne sont pas ses seuls talents… DJ de nos soirées chez Dédé, il vient également de construire de ses mains agiles et avec toute l’énergie dont il est capable, sa maison chigneraine.
Ses multiples talents ne sont cependant rien aux côtés de son immense sensibilité et de son grand coeur.

Bon anni le gars, et surtout ne change rien, tu es un grand homme !

Initiation à l’agroécologie

Organisée entre autres par l’Union des viticulteurs de Chignin, la conférence Agroécologie et viticulture – La vigne grandeur nature
s’est tenue le 20 octobre à Chignin.
avec Alain Canet – Marceau Boudarias – Hervé Coves – Konrad Schreiber.

Des questions telles que : apports de l’agroforesterie en viticulture? Pourquoi les sols vivants et la prise en compte de la physiologie végétale sont primordiaux? ont été abordées.

Elle était suivie par deux jours de formation animée par Vers de terre Production.

Nous remercions les organisateurs de cette initiative qui a permis à tous les participants de se sensibiliser à cette approche encore peu connue.

La Revolée, encore un grand moment !

13 octobre
Il est une tradition à laquelle nous tenons toutes et tous, la Revolée !
Cette fête de fin de vendanges nous permet d’atténuer – un peu – la pointe de tristesse que nous ressentons tous à l’idée d’avoir fini cette période de l’année placée sous le signe du travail mais aussi (et surtout) de la convivialité.
Et en matière de convivialité et de bonheur d’être ensemble, Christine et Gilles sont des pros ; et Paul, pour cette deuxième récolte, sait y faire aussi.

Quelques photos (sélectionnées) !

La dernière grappe

12 octobre, dernière parcelle de vendanges 2021 : la jacquère pour la cuvée Cricri.
C’est toujours avec émotion que nous coupons la dernière grappe.

Les Christine, femmes de tête

... pour une cuvée d’exception !
Deux femmes de caractère et à l’énergie inépuisable.
L’une est l’épouse de Gilles ; elle l’accompagne dans la vie et dans la vigne depuis de longues années déjà.
L’autre a plusieurs casquettes: monitrice de parapente, viticultrice à ses heures, et depuis peu, Maman !

Elles ont toutes deux inspiré la cuvée emblématique du Domaine partagé, Les Christine.

La Belgique fait le show

Une soirée des vendanges 2021

Est-ce la cuvée Améthyste du Domaine des Ardoisières dégustée à l’apéro qui a contribué à transformer ainsi les hommes du Domaine partagé ?
En tous les cas, nous avons découvert une facette méconnue de Pierre-Yves, woofeur belge qui a passé quelques jours à nos côtés.

Décuvage en équipe

13 octobre.
Souci de pressoir oblige, le pressurage de la mondeuse pour Bibi se fait chez Adrien Berlioz… Hop, hop hop, tout le monde s’active.

Le bonheur au féminin

L’équipe du Domaine partagé est très féminine.
Et une nouvelle arrivée pour notre plus grand bonheur, Marjane, la plus jeune de l’équipe…
Comme quoi la viticulture peut aussi se conjuguer au féminin !

La vie est belle, non ?

Le persan, c’est fini !

Une fois encore, malgré tous nos soins, nous ne ramassons pas grand chose dans le persan : pas le bon sol, mauvaise exposition pour ce cépage ancien que pourtant nous aimons ?
Gilles prend les nerfs et décide de l’arracher l’année prochaine.
Ce sont donc les dernières vendanges pour cette parcelle de persan !

Pour La Deuse, nous ne lâchons rien !

Comme tous les cépages rouges que nous vendangeons cette année, gros tri.
Et pour La Deuse, attention et précision maximales !
Un week-end bien occupé, dans une belle ambiance. Et pour l’occasion, du renfort. Merci à Arthur, Clémence, Lolita, Thomas, Olivier et la Christine d’être venus nous donner la main.

Casse-croûte diots – Deuse dans les vignes, une valeur sûre !

A fond pour Paul Gadenne

Chez nous, la solidarité joue à plein. Cette année comme l’année dernière, le Domaine partagé vendange avec Paul.
L’occasion pour nous de nous promener à La Boisserette, Tormery, … et de charrier notre chouchou. Mais le temps, nous n’arrivons plus à le faire rougir.

Dans la Mondeuse de Bordjot, tri et tri

Les Filles mettent à mal les porteurs !

Mardi 28, nous nous sommes occupés des Filles. Et quelle cadence !

Une très belle récolte vendangée sur les chapeaux de roue : à 9h du mat’, le premier pressoir était prêt. Puis tout s’est enchainé à une cadence folle, les seaux se sont enchainés, les caisses aussi. Les porteurs ont été mis à rude épreuve. Ils courent après Les Filles !

Il faut dire que nous avions des renforts : comme chaque année, les enfants de l’école Steiner de Challes-les-Eaux ont participé aux vendanges ; et que nous avions consciencieusement effeuillé toute la parcelle.

Quelle bonheur de cueillir ces belles grappes dorées.

Les Fripons sont rentrés

Samedi 25, toute l’équipe est mobilisée pour vendanger les Fripons avant la pluie de dimanche.

Un début de week-end au boulot mais dans la bonne humeur… journée qui se termine avec un succulent gratin dauphinois et une blanquette de veau digne d’un chef !

Bibi se mérite !

Mercredi 22 sept, vendanges du Gamay pour Bibi.

Gros tri : il s’agit de ne laisser que les plus belles baies de raisin, et donc d’enlever tout ce qui est sec (année à mildiou !) ou pourri.

Une longue journée de patience, qui s’achèvera à la nuit !

Des « tigres de l’herbe » dans nos vignes

La mante religieuse – Manta religiosa – doit son surnom à sa grande voracité. Mais aucune crainte à avoir, bien que carnivoire, elle ne s’attaque qu’aux sauterelles, papillons, mouches, mais aussi punaises.

Une précieuse auxillaire des cultures ! En voir régulièrement dans nos vignes nous ravit : elle boulotte une partie des insectes potentiellement problématiques pour la vigne…

La 501, une pulvérisation de lumière

La 501 ou silice de corne, est une préparation biodynamique à base de quartz finement concassé puis dynamisé dans de l’eau de pluie. Avant vendanges, elle contribue à limiter la sensibilité aux maladies et à augmenter la maturation des raisins.

Pour nous, passer la 501, c’est se promener dans les vignes au petit matin, une bouille sur le dos et le nez en l’air (pour une fois!) … le tout en donnant des intentions bienveillantes et positives.

Et pour cette pulvé de mi-septembre, grande énergie collective puisque les 3 équipes, Gilles & Adrien Berlioz et Pascal Quenard ont pulvérisé de concert dans les 3 domaines.

La 501, une dynamique collective
Parade au domaine de Pascal Quenard

Lancement des vendanges 2021

chez Adrien Berlioz.

Adrien aime à diversifier les cépages sur son domaine. Et parmi eux, le Pinot gris, cépage précoce qu’il a décidé de vendanger cette année le 9 septembre. Après des journées d’effeuillage, les équipes des 2 domaines (Gilles et Adrien) ont apprécié de ramasser du raisin plutôt qu’arracher des feuilles !

Il n’y a plus qu’à attendre de déguster la cuvée Marcelle 2021 !

Effeuillez-moi …

… les ceps.

Ultime fignolage avant vendanges, l’effeuillage. Enlever les feuilles autour des raisins permet de les aérer pour éviter la pourriture et de rendre les vendanges plus agréables et plus rapides.

C’est un travail méticuleux (il ne faut pas abimer les raisins presque à maturité), long et fastidieux. Mais réalisé collectivement, équipes du Domaine partagé et d’Adrien Berlioz réunies, c’est le top !

Prospection flavescence dorée

Chaque année, des campagnes de prospection sont réalisées par le Fredon et les viticulteurs pour identifier les ceps touchés par la flavescence dorée en vue de leur arrachage. Un des moyens pour limiter la propagation de cette maladie péoccupante.

Une des campagnes a lieu juste avant les vendanges.

Après avoir sillonné les vignes, une petite pause s’impose!

Je tonds, tu tonds, nous tondons…

Cette saison 2021 étant particulièrement pluvieuse, la vigne pousse, pousse … et l’herbe et autres plantes aussi. Nous passons donc beaucoup de temps à rogner (couper les rameaux de vigne) et à passer le rotofil.
Le bio en Savoie, un engagement !

Oh la grosse …

grappe !


Mi-juillet, une grappe de Mondeuse déjà bien développée.
Il pleut beaucoup cette année et les raisins en profitent !

Vignerons de Nature fête ses 10 ans

Le Break, un moment annuel toujours très attendu par les 30 domaines du groupement Vignerons de nature. L’occasion pour tous, vignerons et agents de se retrouver, de faire le point, de préparer l’avenir et de déguster.


Cette année, le Break s’est tenu
début juillet au Domaine Fouassier à Sancerre et a été l’occasion de souffler les 10 bougies de VDN.


3 jours de dégustation, et voilà …

Un dernier jour de saison… très actif

La saison printemps/été 2021 se termine pour l’équipe du Domaine partagé.
Nettoyage, rangement, maintenance informatique…
Et c’est plutôt rare au Domaine, deux mecs sont avec nous cette semaine et ils frottent à fond !

Notre top rogneuse

Une fois la vigne relevée, il nous faut couper les rameaux ; sinon, la vigne étant une liane, les rameaux peuvent atteindre plusieurs mètres de longueur. Armées de cisailles, hop hop, on coupe.
Dans cet exercice qui paraît simple mais est néanmoins très physique, Audrey est sans conteste la plus performante du Domaine partagé.

Cette année, Audrey assuré le rognage d’une très large partie du Domaine.
Et avec le sourire s’il vous plait !
Bravo à elle !

Nanou, pâtissière hors pair

Arrivée pour cette saison au Domaine partagée, Nanou nous a régalé à maintes occasions avec ces pâtisseries dignes des meilleurs pros. Mais au-delà de ses talents culinaires, elle a été une compagne de boulot particulièrement agréable : discrète et attentive aux autres, consciencieuse et impliquée.
Merci Nanou de ta présence à nos côtés cette saison 2021 !

Quelle est belle

A quelle espèce de papillon appartient cette belle chenille croisée dans nos vignes ?

Si vous le savez, n’hésitez pas à nous envoyer un mail ….

Dynamisons-nous !

Début du printemps, le vivant est prêt à bouillonner. Pour soutenir cette effervescence, nous passons une des préparations emblématiques de la biodynamie : la 500 P !
Bouse de vache ayant passée l’hiver dans une corne de vache, elle constitue un levain pour le sol.
Et passer dans les vignes en fin de journée, quel plaisir !

Coccinelles

Tous les jours, ce sont des centaines de coccinelles que nous voyons dans nos vignes.
Quel enchantement !

Coccinelles dans les vignes du Domaine partagé Gilles Berlioz
Quelques-unes des espèces de coccinelles rencontrées dans nos vignes
(au centre à gauche, une coccinelle au stade larvaire)

Chaud, chaud !

L’équipe se met au frais

Fin juin, le soleil cogne dans les vignes. Au moment des pauses, nous cherchons l’ombre !
Mais nous sommes contents, cette année est pour l’instant globalement moins chaude que les deux années précédentes où au mois de mai, nous suions à grosses gouttes dès le lever du soleil.

Dégustation au Domaine Thévenet

Début juin, Vignerons de Nature avait organisé une dégustation régionale à Villié-Morgon à destination de ses agents et clients.


Aux côtés du Domaine Thévenet Jean-Paul et Charly, qui accueillaient, étaient présents les domaines Adrien Berlioz, Chenu, des ronces, Eric Thill… et nous !

+ d’infos : http://www.vignerons-de-nature.com/domaine/domaine-charly-thevenet/

Grand salut à vous deux !

La vie est éphémère,
et même les roches les plus résistantes s’érodent,
La vie est éphémère,
Mais elle nous appartient.
Dominique et Pascal, tous deux vignerons passionnés et renommés,
vous nous l’avez rappelé.
Toute l’équipe du Domaine partagé vous est reconnaissante
des moments partagés et vous adresse un grand salut …

La vie printanière

Coccinelles, chenilles, choucas des tours, orchidées mais aussi bien d’autres animaux & plantes … nous sommes heureux de vivre avec toute cette biodiversité dans nos vignes.

Une bougie de plus pour Jeanne

Au Domaine, nous avions l’habitude d’avoir Jeanne dans l’équipe quelques semaines au printemps et aux vendanges.
Cette année, la « petite » dernière du trio des enfants de Christine et Gilles a décidé de nous rejoindre pour toute la saison de printemps. Toujours prête pour boire un (!) verre ou jouer aux cartes, Jeanne est aussi consciencieuse et appliquée au boulot. Mais c’est avant tout son aversion pour l’injustice qui nous marque … et elle sait se faire entendre quand quelque chose ne lui convient pas !
Cette bougie soufflée dans les vignes augure-t-elle du futur ?

Jeannette, toute l’équipe te souhaite un très bon anniversaire !

Bienvenue à Marjane

Christine et Laurent l’ont intensément désirée, longtemps attendue… Marjane est enfin arrivée, fin mai.
Bébé toute en sourires, elle fait déjà le bonheur de ses parents.

Toute l’équipe du Domaine partagé souhaite du fond du coeur la bienvenue à Marjane et félicite Christine et Laurent.

Gare à l’herbe

La végétation herbacée qui se développe sous la vigne favorise l’humidité. Or, plus c’est humide, plus les maladies cryptogamiques telles que mildiou ou oïdium peuvent se développer. Nous cherchons donc à limiter au maximum la couverture végétale sous les rangs.
Chevaux et hommes sont mis à contribution : buttage en hiver puis débuttage au printemps (au cheval), puis pioche sous le rang et rotofil entre les rangs et autour des parcelles. Que d’énergie !

Virginie et Max, 2 nouveaux arrivants au Domaine

Force de l’intention

Les Filles à fond

Pendant leur absence de quelques jours, Christine et Gilles ont confié le Domaine aux Filles de l’équipe.
Elles ont décidé d’en profiter pour tester un pouvoir qui nous est cher, le pouvoir de l’intention….
Parviendront-elles ainsi à faire le boulot du jour : piochage et relevage des vignes ?

Max, woofeur au grand coeur

Il nous est arrivé à vélo, avec une toute petite sacoche d’affaires mais débordant d’attention aux autres et de sérénité. Minimaliste quant au matériel, il est un Max-imaliste du coeur, de la bienveillance et de la discrétion. Max, nous avons eu un immense bonheur à te côtoyer ces quelques semaines.

Nous te souhaitons un très bon anniversaire
et nous gageons que cette année de plus sera un pas de plus vers la sagesse qui émane dèjà de toi.

Pioche, casse-croûte et ébourgeonnage

L’équipe a débuté le 10 mai, et depuis, le programme est bien établi : pioche au petit jour (si le cheval a pu passer dans les vignes), pause casse-croûte pour reprendre des forces, puis ébourgeonnage.
La pioche pour enlever sous le rang des vignes toutes les plantes qui poussent, l’ébourgeonnage pour enlever sur les ceps tous les bourgeons et rameaux que nous ne voulons pas garder.

Les Gueuletons au Domaine partagé !


Ouh làlà, quelle journée et quel festin !

Rassemblés par nos valeurs – convivialité, partage, bon vin – amoureux de la gastronomie et tous bons vivants, les Gueuletons et le Domaine partagé étions faits pour nous rencontrer !
Et Ils l’ont fait, ils sont venus dans nos vignes nous faire découvrir leur immense savoir-faire gastronomique et leur amour du partage !

Braséro géant dans les vignes
avec un défilé enchanteur pour nos papilles : os à moelle, magret confit, cœurs de canard persillés à la plancha, thon et saumon fumés, charcuterie de Porc Noir d’Albre, toasts de tapenade truffée, onglet grillé et petites pommes de terre nouvelles, …

Le tout accompagné par les vins des domaines présents.
En effet, pour l’occasion, le Domaine partagé avait invité les équipes des domaines d’Adrien Berlioz, de Pascal Quenard et Paul Gadenne à se joindre à la fête.
Sans oublier la bière Quardin de Vincent Quenard.

Un grand moment qui restera gravé dans nos mémoires !
Mille mercis aux Gueuletons.

+ d’infos : https://www.gueuleton.fr/ https://www.instagram.com/gueuleton/?hl=fr
https://fr-fr.facebook.com/gueuleton/


,

Les Filles et Les Fripons 2020 en salmanazar


Pour le Millésime 2020, le Domaine Partagé innove et voit en grand.
Les Filles et Les Fripons sont en aussi magnum (1.5 l), jéroboam (3 l) et en salmanazar (9 l) … l’équivalent de 12 bouteilles.
Une version grand format pour Les Filles et Les Fripons au naturel ; de quoi fêter dignement les grandes tablées retrouvées après le déconfinement !

Il faut avoir des bras costauds pour porter une telle bouteille !

Des fleurs à venir

Au début du printemps, ce ne sont pas de petites grappes de raisins que vous voyez apparaître sur les rameaux de la vigne, mais des bourgeons floraux.
Dans quelques semaines, la fleur, timide, apparaîtra, ce qui nous donnera une idée de la date de vendanges.
Cette année, froid et pluie obligent, la fleur sera plus tardive qu’en 2020.

Eclatante fleur de Grande mauve (Malva sylvestris) et bourgeons floraux de vigne

Impressions artistiques

Geoffroy et Fred en plein travail pour Cricri et Bibi (graphisme réalisé par Michel Tolmer)

Comme chaque année, nous confions l’impression de nos étiquettes à Etigraph (Drumettaz-Clarafond).
Nous faisons confiance aux savoir-faire et professionnalisme de l’équipe pour traduire avec art notre goût du beau… et du bon ; et pour valoriser le travail des artistes qui ont créé le graphisme des étiquettes.
Graphisme parfois, choix du papier, des couleurs, réglages des machines, que de métiers… et de patience pour nous satisfaire !

Un grand merci à toute l’équipe.

+ d’infos : https://www.etigraph.fr

Impression des Filles et des Fripons
(photographies des étiquettes par Visentin photographie)

10 mai 2021, 40 ans après…



Date historique… et début de la saison de printemps au Domaine partagé.
Une saison qui s’annonce bien : ébourgeonnage, arrosage et danse …
Travail & convivialité, tout un programme !



Les vins de Coco

Les trois cuvées et leurs lumineuses étiquettes

A la fin de l’hiver, l’équipe du Domaine partagé est allée faire la dégustation tant attendue, les vins de Coco (Coraline Boget pour ceux qui ne la connaissent pas).
Des vins tout en fraicheur, simples et précis.
Un beau millésime pour cette jeune passionnée tout juste installée.

Bravo Coco, nous te souhaitons une pleine réussite dans cette nouvelle activité !

Coraline Boget / Drumettaz-Clarafond / 07 62 91 06 78
http://www.vinscoralineboget.fr/les-vins.html
https://www.facebook.com/Coraline-Boget-Les-vins-105087301401272/

Cache-cache

Pour nous, ce n’est pas un jeu, mais une activité à part entière !

Tous les printemps, nous remplaçons les ceps manquants (morts de maladies, sécheresse …) par de jeunes plants. Et pour les protéger de l’appétit des lapins ou du rotofil, nous leur mettons un cache.

Plant de l’année dernière à l’abri dans son cache

Cricri et Bibi, les 2 nouvelles cuvées

Nouvelles parcelles, nouveaux vins.
Et (presque) comme dans la chanson d’Yves Jamait,
l’un est blanc (Jacquère) et l’autre rouge (Gamay Mondeuse).

Cricri et Bibi, des vins simples, généreux et lumineux,
à l’image du propriétaire des parcelles (Fabien), et des deux artistes du vin (que vous aurez reconnu).

Michel Tolmer les a croqués, avec son talent habituel. Merci à lui !

Chanson à laquelle il est fait allusion « les deux amants » : https://www.youtube.com/watch?v=CCseVzSRCA0
et que j’aime beaucoup « et je bois ! » https://www.youtube.com/watch?v=VvHobwsZHBw

Pour découvrir le travail de Michel Tolmer : https://www.glougueule.fr/categorie/michel-tolmer/

Christine, une grande dame au grand coeur

et un soutien sans faille.
Que serait Gilles sans Christine ? Que serait le domaine ?
Trois enfants, un compagnon exigeant,
un domaine à créer, à développer et à pérenniser….
depuis des années, Christine s’investit sans compter, avec toute son âme, sa générosité et son inépuisable énergie.

Et il en faut de l’énergie et de la patience pour suivre son compagnon hyperactif et accueillir tous ceux qui passent au domaine !

Mais Christine est aussi une soignante. Soigner est son métier, sa vocation : tout d’abord en tant qu’infirmière auprès des personnes âgées ; et aussi auprès de ceux dont elle perçoit la souffrance.

Enfin, Christine, c’est un sourire rayonnant, des yeux envoutants, un rire ensorcelant… et un fichu caractère : si quelque chose ne lui plait pas, gare ! Elle vous le fait savoir !

Christine, une grande dame, un grand coeur !

Bon anniversaire !

De la valériane pour la gelée

Première semaine d’avril, de fortes gelées sont annoncées.
Ca urge ! Il faut prendre soin de nos vignes!

En fervents partisans des soins par les plantes, Gilles – aidé de Christine et Camille – et le Domaine Pascal Quenard ont pulvérisé de la valériane… Comme dit Gilles, on ne sait pas comment ça agit, mais au moins on aura tout entrepris et mis l’intention pour que cela se passe bien !

Et bien, après un premier tour des vignes jeudi en fin d’après-midi puis vendredi matin, il apparaît que très peu de bourgeons sont touchés.

Nous pensons bien à tous ceux qui n’ont pas eu notre chance.

De l’énergie pour les vignes

Miam miam …. du fumier composté…. Bon pour les vignes, mais pas facile à épandre. Gilles teste différents outils, Fabien et Noé s’activent et les filles font comme elles peuvent !

Audrey, la liberté assumée

Qu’on se le dise, Audrey est une femme libre.

Elle se contrefout des conventions et assume entièrement ses choix. Et que personne ne vienne l’irriter, car elle sait mettre ses poings au service de ses convictions. Gare à celui qui se risque à insulter quelqu’un en sa présence !

La diversité de son langage fleuri, la puissance de ses biscottos et son inaltérable bonne humeur dans les vignes en font une équipière précieuse. Et en plus, elle sait tout faire : relever, rogner, porter, maquiller, épiler (esthéticienne officielle des nanas du Domaine), manier le perfo, …. Et il est certain que ce n’est pas un changement de dizaine (ahah) qui y changera quelque chose…

Merci à toi d’être toi et bon anniversaire !


Tout est en bouteille !

Grand moment pour le vigneron, car ultime étape de son travail de la vigne et du vin : l’embouteillage.
Etape cruciale qui exige matériel et savoir-faire. Gilles et Christine font appel au professionnalisme de l’équipe d’Oenoservice ; Merci à Benjamin, Sébastien, Gaëtan, Jérémy et les autres !.
Le 10 février, embouteillage des cuvées Les Fripons, El Hem, Jaja et Cricri (vous ne la connaissez pas celle-là ! Nous vous la présenterons plus tard….).
Et le 8 mars, en cette journée du droit des femmes, Les  Filles, Les Christine, La Deuse & Bibi (une nouvelle aussi).
Il ne nous reste qu’a tout goûter !

Il faut être costaud pour brasser toutes ces bouteilles !

Attachons attachons

Après avoir tendu les fils, il nous faut attacher. Mais attacher quoi, nous direz-vous. Et bien les rameaux. En effet, la plupart de nos vignes sont taillées en guyot : un courson à deux « yeux » (futurs bourgeons) et une baguette (dont le nombre d’yeux varie en fonction de la vigueur du cep).

Et ces baguettes, il nous faut les plier le long du premier fil de palissage et les attacher.

Un travail minutieux – selon les conditions météo, les rameaux peuvent être cassants, et à chaque rameau cassé, ce sont des raisins en moins ! – mais propice à la méditation (pour ceux qui aiment çà) ou aux discussions.

les deux Christine en pleine action

C’est encore l’hiver et déjà…

la pioche !

Branle-bas de combat en ce dernier lundi de février. Une journée d’efforts partagés où sont visées les ronces et les grosses touffes d’herbes.
Avec notre arme favorite, la pioche !

Heureusement, les pauses nous ont aidé à atteindre l’objectif fixé : passer toutes les ronces et herbes touffues du domaine sous nos pioches !

Du nouveau chez les Pétavins

Les Pétavins, vous connaissez ?

Le Pétavin est le nom, en patois Savoyard, du fruit de la ronce des champs, (Rubus caesius) au fruit bleuâtre. Cette ronce a bien failli disparaître de nos sols après des années de désherbant chimique dans les vignes.

Les Pétavins, ce sont aussi  » des vigneronnes et vignerons savoyards, en bio ou biodynamie, regroupés au sein d’une association pour promouvoir et développer la viticulture biologique en Savoie et aux alentours. »

Retrouvez-les sur leur tout nouveau site : https://lespetavins.fr
Ou mieux, allez les rencontrer dans leurs domaines (liste à la page https://lespetavins.fr/les-domaines)
https://www.facebook.com/LesPetavins


« Les Pétavins, des vignerons qui vous veulent du bien ! « 

Recaplage (?)

Le recaplage est l’une des grandes activités hivernales dans les vignes. Mais qu’est-ce donc ? Il s’agit de l’entretien de tout le système de palissage. Il s’effectue une fois que l’on a taillé les vignes puis enlevé les rameaux coupés (déblottage).

Replanter ou changer les piquets, tendre tous les fils, les réparer si besoin, remplacer les amarres ou piquets de tête … de quoi s’occuper de longues journées !

La Christine!

Qui n’a pas entendu parler de « La Christine » ou dégusté la cuvée « Les Christine »?

Ici, c’est de la plus jeune dont-il s’agit!…

Christine a travaillé au Domaine Partagé pendant 6 ans (2010-2016). Comme toutes nos collaboratrices, elle a participé avec enthousiasme,engagement et professionnalisme à l’évolution du domaine. Aujourd’hui, Christine est travailleur indépendant et propose ses services pour divers travaux viticoles. Elle est aussi une formatrice exceptionnelle en parapente, sa passion depuis de nombreuses années: L’Essen’Ciel.

En quittant le domaine, elle crée une association  » Nos Vices » dans le but de réunir des amoureux de la nature et du vin afin de découvrir ensemble ce beau métier de vigneron…. Et oui! Christine est pleine d’énergie et ne cesse de s’engager dans des missions collectives par l’amour qu’elle porte à l’humain.
Christine, tu laisses une belle empreinte indélébile, de ton passage au domaine et de ton arrivée à Chignin. Merci pour tout ce que tu donnes aux autres.

Le Domaine Partagé te souhaite un joyeux anniversaire!!!

Christine venue à notre premier embouteillage




30 Ans de soutien!!!!

Olivier est notre œnologue de nos premiers pas de vigneron à aujourd’hui.

Entouré de sa très belle équipe (œnologues,filtreurs,embouteilleurs,secrétaires) et de son écoute attentive, Olivier n’a cessé de s’adapter à la philosophie du Domaine.

A Oenoconseil / Oenoservice, le sourire, la rigueur et le professionnalisme sont le ferment de cette jolie entreprise familiale.

Merci Olivier pour ton soutien. Merci à ton équipe pour sa bonne humeur.

Olivier et Gilles à la cave

Naoul, notre top modèle

… modèle de classe, d’écoute, de sérénité…

Naoul, de son prénom Anaëlle, est venue se poser au Domaine ce printemps 2020

Voyageuse au long cours, elle nous a conquis par son magnifique sourire, sa spontanéité et sa joie de vivre.

Ses jambes interminables nous ont toutes (et tous) fait rêver … et sont un atout formidable dans les vignes pour le rognage!

Bon anniversaire !

Ambiance neige !

Cette année, contrairement à l’année dernière, nous connaissons dans les vignes des vagues de froid et de neige. Une belle ambiance, mais qui parfois nous glace pieds et mains.
Heureusement, Gilles nous prévoit les thermos de tisanes et de café !


Meilleurs voeux

Toute l’équipe 2020 du Domaine partagé vous souhaite une très belle année 2021. Que vos voeux les plus fous se réalisent et que la joie vous porte.

Etirez-vous !

Première semaine de janvier, fin du déblottage au Domaine partagé.
Ca s’arrose !
Et pour garder la forme après tous ces efforts, les filles font des étirements sous l’oeil goguenard de Gilles.

Un 31 décembre dans le froid

Dernier jour de l’année, Audrey et Gilles déblottent… mais le froid (aux pieds pour l’une, aux mains pour l’autre) les contraint vite à se réfugier au caveau … pour refaire le monde en cette fin d’année !

Une taille rondement menée

Fidèle à sa devise – taille tôt, taille tard, quant t’as fini t’es peinard -, Gilles a enclenché la taille dès la première bonne lune suivant la chute des feuilles.
Première lune courant novembre, deuxième en décembre ; équipe mutualisée avec celle de Pascal Quenard, soupe et diots chauds dans les vignes, concentration et intention, hop hop et le 8, tout était fini.
Impeccable !

La taille des vignes 2020 au Domaine partagée, une équipe motivée, appliquée et équipée grand froid

Noël, une occasion de se retrouver !

Dimanche 20 décembre, Christine et Gilles nous ont fait le bonheur de nous rassembler (avec les précautions en vigueur !) pour fêter cette fin d’année. Année riche en émotions et en plaisirs partagés.

Nous, ce sont les filles de l’équipe du printemps et des vendanges (Audrey, notre reine Coco, Naoul et Gé), les gars qui ont aussi donné la main (Fabien et Simon) et Jean-Emile. En revanche, ni Pépette la fugueuse ni TT, toutes deux parties !

Toute l’équipe en profite pour vous souhaiter de tout notre coeur de bonnes fêtes….

Noël avant l'heure au Domaine partagé Gilles Berlioz
Au programme, couscous, bugnes, vins, rhum, tarot ou rumikub…

Paul, petit nouveau dans le paysage viticole savoyard

Paul est le petit chouchou des filles du Domaine. Impressionnées par son sérieux et son attention aux autres, elles (surtout une!) se sont longtemps amusées à le faire rougir… ce qui est de + en + difficile !

Tombé dans les vignes aux côtés et grâce à son pote Vincent, brasseur bio à Chignin (https://fr-fr.facebook.com/Brasserie-Quardin-1574278209268870/), Paul s’est installé en tant que viticulteur en 2019.

Gageons que son ardeur au travail et le soin et sérieux qu’il apporte à ses vignes et son vin lui amèneront qualité et réussite.

Bon anniversaire Paulo !

www.domainepaulgadenne.com

La Classe !

Gilles, l’élégance en toutes circonstances !

Mais son élégance, il ne la place pas dans le paraître, mais dans son savoir-être aux autres : une générosité sans faille et sans limite.

Et un optimisme à toute épreuve.

Bon anni Gilou !

Gé, Doc Gé, Mémé Gé… Mais qui est Gé ?

A nous de te mettre à l’honneur Géraldine, qui s’est si bien conter sur le blog ( en collaboration avec Audrey pour les photos) la vie du domaine. Déjà 5 ans…!! Et oui ..!

Avec Géraldine, on ne voit pas le temps passé. Sa bonne humeur et son éternel sourire d’enfant nous ramène chaque jour à la magie de l’instant présent.

Gé mais aussi Mémé Gé !!

Sa devise : L’amour inconditionnel Sa couleur : le vert espérance Son animal totem : l’écureuil (qu’elle pleure trop souvent quand elle en découvre un écrasé sur nos routes de France) Son rêve : Être un dauphin Sa passion : Parcourir le monde avec son compagnon de vie, Fred Ses bagages : Scientifique, artiste, rebouteuse , jardinière expérimentale mais très peu de bagages quand elle voyage (juste sa brosse à dents..!!)

Merci Gé pour tout ce que tu amènes au domaine. Bienvenue dans le clan des quinquagénaires, un demi siècle de vie, c’est pas rien !

Toute l’équipe du domaine te souhaite un bon anniversaire !

Nous t’aimons Gé !!

Tirer les bois … déjà !

Fidèle à lui-même, Gilles prend de l’avance. Dès début novembre, les feuilles étant tombées et en bonne lune, Christine et lui ont commencé à tailler. Et ils ont bien avancé !

Du coup, le déblottage a pu débuter. Pour ce faire, ils ont fait appel à une partie de l’équipe féminine de ce printemps, Audrey et Naoul, et à un gars (et oui!), Simon.

Mais qu’est-ce dont que le déblottage ? Il s’agit de sortir des rangs tous les rameaux taillés. Ils sont mis en fagots puis broyés.

Pascal, bon anni mon Ami !

Qui, travaillant au Domaine partagé n’a pas entendu Gilles s’exclamer haut et fort en répondant au téléphone « Mon Amiiii !!!!! » !

Confident, oreille attentive et parfois « conseiller » de Gilles, Pascal Quenard – puisque c’est de Gilles dont il s’agit – est viticulteur de longue date à Chignin.

Mais les vignes ne sont pas ses seules passions, et vous pourrez aussi le croiser dans une voie en montagne, sur son vélo sur les routes de France, ou encore à « gratter » les cordes de sa guitare.

Une année de plus … et c’est encore mieux demain !

Bon anni mon Ami !

http://quenard-chignin-bergeron.com/

Coraline, viticultrice en devenir

Notre Reine Coco

Coco, elle est avant tout la discrétion. Mais elle est aussi une reine au sourire éclatant, au professionnalisme de tout instant et au charme envoutant.

Stagiaire en 2019 chez Adrien Berlioz, elle a fait ces premiers pas chez Gilles en se distinguant par sa maitrise de l’épandage du fumier. Elle a rejoint l’équipe des filles du Domaine partagé pour la saison 2020.

Mais déjà se dessinent de nouveaux horizons pour cette passionnée de viticulture et de vin… Nous avons hâte de découvrir sa première cuvée perso, « La Jaja du Démon ».

Bon anniversaire, reine Coco !

Bon anni Coco

Woofeuse l’année dernière au Domaine, Coco s’est attachée à Chignin !

Ex-salariée dans une grand entreprise, elle est devenue nomade et sillonne le monde et la France en mettant sa bonne humeur et son énergie au service des uns et des autres. Pourvu que cela ait du sens pour elle.

Polyvalente, elle peut travailler la terre, vendanger mais aussi participer à l’intendance et à l’administratif (merci pour t’être dépatouillée du casse-tête de la prise des heures!) . Et dans les vignes, elle vous assure l’ambiance ! Petites et grandes histoires en continu, humour…. mais attention aux oreilles chastes !

Coco, bon anni et merci à toi de venir poser ton sac de temps en temps au Domaine !

Oh les beaux raisins !

Ils sont beaux ces raisins! Vendangés en septembre, mis à macérer, ils ont depuis été pressés et le jus mis en cuve … pour tranquillement fermenté.

En piste les artistes !

Pendant les vendanges, nous coupons du raisin …. mais pas que.

Théo et Noé, en manque de montagne, profitent des pauses pour parfaire leurs numéros de circassiens. Alors, acro-yoguistes ou acrobates? Le débat est ouvert…

Ils sont forts nos acrobates, non ?

Mais qui est cette star ?

Tous les paparazzi de Chignin étaient aux aguets pendant ces vendanges 2020. Reine Coco était de retour après la saison de printemps !

Vous l’aurez reconnue sur cette photo que nous avons eu la chance de nous procurer., aux côtés de son fidèle chauffeur – Gilles. Lui-même au volant de la TT de son fils.


La revolée 2020

Mercredi 23 septembre, la revolée marque la fin des vendanges pour les 3 équipes (Domaine partagé, Paul Gadenne, Pascal et Annick Quenard).

Programme de cette soirée enfiévrée : Moules frites, bières et vins à – presque – volonté, musiques et danses grâce à Anim’fab, notre DJ préféré.

Une belle manière de nous faire oublier, le temps d’un soir, que les prochaines vendanges, c’est dans un an … et que dès demain, la plupart d’entre nous repartirons de leur côté.

Merci nos patrons vignerons de perpétuer ce rituel festif !

Chez Pascal

Qu’elles soient sous la tour ou dans les coteaux de Chignin, elles sont belles les parcelles du Domaine Pascal et Annick Quenard!

Jeanne et Coco dans la parcelle « Noé ». A fond, non ?


Après-midi dur dur chez Paul Gadenne

Mé qué calor !

Mardi après-midi, nous avons vendangé pour Paul. Très belle mondeuse, grosse quantité (nous avons dû aller rechercher des caisses !), mais quelle suée par ces températures dignes du sud.

Heureusement, Polo nous avait prévu, et en quantité, la bière de son ami Vincent, la Quardin !

Un dimanche pour Les Christine

C’est en équipe réduite mais renforcée par Lolita et son compagnon, Thomas, que le Domaine partagé a vendangé ce dimanche 13 Les Christine.

Ambiance tranquille, toute en belles intentions pour une petite matinée dédiée à cette cuvée emblématique, le tout suivi par frites , baignade et jeux de cartes pour certains, sieste ou parapente pour d’autres…

Nos week-end sont beaux, non ?

Des vendanges partagées

Comme chaque année, les équipes du Domaine partagé et de Pascal et Annick Quenard s’associent pour vendanger les deux domaines.

Et pour ce millésime, une nouveauté, les vendanges pour Paul Gadenne, le « petit nouveau » de Chignin.

Nicolas, notre référent compta

Nicolas, chef de mission comptable au cabinet BDO, est notre référent pour la comptabilité. Quand il arrive, Christine ajuste le lunettes, Gilles se cache dans les parages, et attention, les cerveaux se mettent à turbiner.

Mais de part sa disponibilité et sa gentillesse naturelle, il sait se mettre au diapason du Domaine et faire avancer les dossiers préparés avec soin par Christine.

Retour sur une saison de bonheur

Quelques images de cette saison toute en joie

L’équipe au complet
La viticulture, c’est dur !
La pioche, encore et toujours …
Les équipes des domaines « partagé, Adrien Berlioz et Pascal Quenard » & Thomas et Patrick, des mules
Le précieux concours de l’équipe des chevaux
Les filles au nettoyage

Mais que font les filles ?

D’habitude, c’est en « jaune » (tenue de pluie), « bleu » (pantalon de travail) ou en short que vous pouvez croiser les filles dans les vignes.

Mais cet après-midi là, un petit vent de folie avait soufflé au Viviers … le tout avant la venue de Lili pour la photo des étiquettes 2020. A suivre…

Crevette, maman avant tout

Auré – que tous au Domaine appelons Crevette – est un peu notre maman à tous. Attentive et prévenante, elle s’attache à ce que chaque personne qui la côtoie soit heureux. Son sourire radieux accompagne chacun toute la journée.

Mais si elle est maman, c’est avant tout de ses 2 petits bouts, Paco et Amaury.

Au Domaine, Crevette accompagne avec bienveillance, rigueur, générosité et engagement, Christine et Gilles à mener le domaine partagé.

Merci Crevette pour la belle personne que tu es !!!

Bon anniversaire

Une journée partagée par 3 équipes

Retour sur la saison

La première semaine de juillet, Gilles, Adrien Berlioz et Pascal Quenard ont décidé de jouer collectif : les 3 équipes ont bossé ensemble, alternativement dans chaque domaine.

Cela fait du monde au casse-croute et des litres de café … mais le boulot avance plus vite à 16 qu’à 4 ou 5 !

Le désherbage manuel, un concept

Un des moments fort de la journée, le casse-croûte !

Retour sur la saison…

Qu’il soit partagé avec d’autres équipes ou pris uniquement par le Domaine partagé, la pause casse-croûte est toujours la bienvenue.

La journée commençant à 6 heures, la plupart d’entre nous se lèvent avant 5 heures ; le ventre gargouille parfois bien avant que le soleil ne vienne nous réchauffer.

Les gros boulots du printemps, relevage & rognage

Retour sur la saison

Le printemps – début d’été est la pleine saison dans les vignes.

Premier boulot, l’ébourgeonnage : enlever tous les bourgeons et jeunes rameaux « en trop »

Puis, le relevage : faire passer les rameaux dans les fils de palissage. Au Domaine partagé, pas de fils releveurs (qui plaquent et contiennent la vigne). Donc, à l’ancienne, tressage des rameaux au fur et à mesure qu’ils poussent. Soit 3 à 4 passages.

Mais aussi, le rognage : la vigne est une liane, elle pousse en continu (jusqu’aux grosses chaleurs). Il faut donc « couper les bouts ».

Et enfin, l’éperonnage. Tout comme la tomate, la vigne développe des éperons (les gourmands de la tomate). Nous les supprimons pour éviter d’avoir trop de feuillage au niveau des raisins.

Un apéro chez Mathieu

Le vendredi, c’est apéro pour l’équipe du Domaine Adrien Berlioz.

Mais ce vendredi-là, fin juin, Adrien a entrainé son équipe et celle du Domaine partagé chez Mathieu Apffel, vigneron à Saint Baldoph. Une occasion festive pour découvrir les vins de ce vigneron passionné, au sens de l’accueil poussé.

https://mathieuapffel.com

Tintintin… le jour se lève sur Michel avec sa mobilette…

Comment ne pas passer à côté de mon ami Michel, dit cousin, pilier de 40 ans de vie affective : notre adolescence partagée, l’école des porcs, motards chevronnés, bières, diots, renards au cellier…

C’est surtout un mec génial, d’une intelligence noble, sans prétention, écrivain de contrepètries, musicien, engagé syndical et social, …

Et derrière un homme, une femme, Jocelyne, dit Joce, avec son jean rose, et ses trois enfants, dont les 2 garçons, Sylvain et Thomas, qui nous ont fait pisser de rire si souvent….

Merci de ses grands moments de vie partagés , Michel avec ta famille, dans les vignes et ailleurs…

Nous t’aimons, bon anniversaire Cousin !

Princesse, une cuvée d’exception née d’un cataclysme

14 juillet 2019, un orage de grêle pulvérise les deux tiers du Domaine ; surtout à Bordjot, où il y a la Deuse.

Des larmes, des stress, un choc humain pour pour tous au  Domaine Partagé.

Grâce à la bienveillance de l’équipe, nous mettons tout en œuvre pour accompagner la vigne, sans compter : préparats, bol tibétain, soins.

Lors des vendanges, Sarah me demande : « T’as déjà vendangé des raisins comme çà ? ». Cela me met un stress pas possible !

Nous vendangeons avec soin. Lors du pressurage et de la vinification, le vin se goûte de mieux en mieux. Aujourd’hui, les dégustateurs le trouve énorme.

Sarah est une grande dame qui est passée au Domaine. Elle a des qualités humaines exceptionnelles, un engagement sans faille dans toutes les tâches.

Merci à la vie de t’avoir rencontré, Sarah.

Sarah veut dire Princesse en hébreu.

Sabots et chevaux

Aurore, journaliste à Sabots, magazine « Traditions & animaux du terroir » est venue interviewer Philippe Escalle, meneur en traction animale qui travaillait ce jour-là dans nos vignes, à Bordjot.

La matinée s’est clôturée par l’apéro chez Pascal … un grand moment !

https://www.sabots-magazine.com

Phlippe Escalle (Traits à propos)
Apéro chez Annick et Pascal Quenard


Fabien, la vigne … mais pas que !

Bon anniversaire !

Fabien Girard-Madoux est un drôle de personnage … Humble, attachant et très prévenant, il a de multiples cordes à son arc. Viticulteur pendant de nombreuses années, il s’est rapproché depuis cette saison de Gilles et Adrien qui ont converti ses vignes en bio.

Mais c’est aussi un cuisinier hors pair et un DJ passionné. D’ordinaire calme et discret, il peut vous parler avec animation pendant des heures de pain, brioche ou vous faire danser pendant des heures ( https://animfab.fr ).

Bravo à toi d’avoir rejoint les bio et bon anniversaire.

La ferme de Carmintran, notre retour

Comme chaque année une matinée de juin, l’équipe était de retour à la ferme de Carmintran pour donner la main à Thomas. Opération désherbage des oignons.

Une tâche qui nous semble bien plus difficile que le boulot dans les vignes.

Bravo les maraîchers bio !

Si vous souhaitez acheter les légumes, rendez-vous à la ferme ou faites-vous livrer à Chambéry …. + d’infos http://fermedecarmintran.fr/

Désherbage manuel à la ferme de Carmintran
Que la terre est basse !

La beauté au naturel

Travailler au Domaine partagé, c’est travailler avec l’intention de bien faire et de faire du bien à la vigne.

C’est aussi travailler avec bienveillance et dans la bienveillance de Christine et Gilles.

Et enfin, c’est partager des moments de bonheur dans un bel environnement, et nous émerveiller de tant de beauté.

Adrien, bon anni au petit-cousin tout feu tout flamme

Travailler avec Adrien Berlioz, c’est vite être obligés de constater que nous ne sommes pas tous capables d’avoir le même rythme. Toujours loin devant, il est par exemple capable de tailler la vigne avec un sécateur dans chaque main !

Mais travailler avec lui, c’est aussi être accueillis comme des rois par un sourire éclatant, et par une gentillesse et une générosité indéfectibles – en cela, on reconnaît bien le caractère Berlioz de Gilles ! C’est aussi un merci à chaque mission accomplie et journée finie.

Cette énergie et cette bienveillance, vous pouvez les retrouver dans ses nombreuses cuvées à la générosité éclatante et la diversité étonnante.

Nous sommes sûrs que ce n’est pas une année de plus fêtée aujourd’hui qui changera ces épatantes qualités.

Adrien, toute l’équipe du Domaine partagé et ta merveilleuse équipe te souhaitons un bon anniversaire !

Oui, en bio, on traite aussi

Souvent, on nous demande si en viticulture bio, nous faisons des traitements sur la vigne.

Et bien oui, mais uniquement avec des produits naturels autorisés et en doses contrôlées. Pesticides et autres produits chimiques de synthèse sont interdits. Des contrôles sont effectués par l’organisme certificateur (Ecocert pour notre Domaine).

Nous traitons donc avec de très faibles doses mais fréquemment soufre, du cuivre, algues, calcium… le tout pour éviter l’apparition et la propagation des maladies, principalement chez nous mildiou,, black-rot et oïdium.

Mais le Domaine s’engage avant tout à faire de la prophylaxie ; travailler de manière à avoir des vignes en bonne santé tout en préservant l’environnement : travail du sol et apport de compost, enherbement maîtrisé, ébourgeonnage récurrent, relevage des rameaux très précis afin d’aérer un maximum les raisins, …

C’est le pied !

Les pieds dans la terre, la tête dans le ciel et le coeur heureux.

Mais qu’on se le dise, les plantes, c’est tout l’inverse. La « tête » est au niveau des racines, et si elle n’ont ni coeur ni cerveau à proprement dit, elles font tout de même preuve de sensibilité et d’intelligence.

Voir le très bon livre de Stéphane Mancuso, « L’intelligence des plantes ».

A bas les marques !

En solidarité avec Christine et Gilles partis en Ardèche lutter contre le bronzage « viticole », les filles du Domaine partagé mènent elles-aussi le combat dans les vignes.

Rejoignez le mouvement !

La vigne en toute simplicité

Le bonheur en partage

6 juin, les équipes du Domaine partagé et des domaines Adrien Berlioz et Annick et Pascal Quenard fêtent la mi-saison : les vignes ont été relevées et ont toutes été rognées. Les équipes des chevaux et mules étaient aussi de la partie.

Un joli moment passé ensemble autour des diots patates arrosés de nos meilleurs cuvées.

L’humain fasse à la machine. Qu’est-ce qui vous fait le plus rêver ?


L’Amour est (peut-être) dans la vigne

Loin de la célèbre émission de télé, nous vous présentons 3 coeurs à conquérir. Spécialistes du relevage, de la pioche, elles sont aussi à l’aise au rotofil et à la cire.

Mais ce ne sont là que certains des talents que nous leur connaissons, à vous de découvrir les autres.

N’hésitez pas à nous rejoindre dans les vignes pour les rencontrer)


Audrey,
la puissance au féminin

Anaëlle,
oiselle voyageuse
Coraline,
vigneronne en devenir

Princesse … Sarah ! Bon anniversaire

Vous pourriez penser à la Belle au bois dormant … Nous, c’est à Sarah.

Belle, oui ; de l’intérieur, c’est une évidence. Un oiseau sauvage et sociable à la fois. De son regard lumineux, elle a vu au travers des fruits de la Mondeuse une beauté jamais vue ; un rayon d’espérance comme sortie du cataclysme – la grêle du 14 juin lorsqu’elle s’est abattue sur la parcelle de la mondeuse (la Deuse).

Puis, coulait du pressoir un jus fortifié par l’amour donné sans relâche à la vigne par toute l’équipe bienveillante.

C’est donc un hommage à Sarah, jeune salariée qui un jour est venue se poser sur une branche du Domaine Partagé. Comme le colibri, elle n’a de cesse de faire sa part, sans rien dire, sans artifice, tout simplement, naturellement.

Sarah en hébreu veut dire Princesse. C’est ainsi que naquit la cuvée Princesse en 2019.

Bon anniversaire Sarah !

Nos oisillons ont éclos

Le 12 mai, nous découvrions avec joie un nid dans un cep de la parcelle Les Filles. Une semaine après, cette avec émotion que nous pouvions observer les oisillons.

Il semblerait que ce soit des chardonnerets élégants – Carduelis carduelis – , petit passereau de la famille des Fringillidés. Une fois adultes, le jaune et rouge d’une partie de leur plumage leur fera mériter leur élégance, mais pour l’instant, ils sont tout nus…

Pour plus d’infos sur les chardonnerets – https://www.oiseaux.net/oiseaux/chardonneret.elegant.html

Le travail du sol 2 – la pioche

Comme déjà évoqué dans un précédent article, piocher est un des gros travail quand on mène des vignes en bio, particulièrement dans des climats plutôt humides au printemps.

Après le passage du cheval, nous retroussons les manches et piochons sous le rang pour éliminer les plantes restantes. Cela évite d’avoir des plantes qui s’installe autour des ceps – et font concurrence à la vigne – et sous le rang – les plantes les plus hautes pouvant s’entremêler à la vigne.

Les choucas des tours nous suivent de près, à l’affut des insectes et autres invertébrés du sol.

Le travail du sol 1 – nos précieux alliés

Toute l’équipe à deux et quatre pattes des Gros Sabots effectue un gros travail du sol. Buttage en hiver puis débuttage et griffage au printemps.

Ce travail permet de limiter l’enherbement, ce dernier entrainant humidité pour les ceps (et donc maladies) et concurrence pour l’accès à l’eau.

Leur venue dans nos vignes est toujours un grand moment d’émotions tellement cette alliance homme – animal est fascinante.

La vigne est en fleurs !

La semaine dernière, nous avons vu les premières fleurs ; et maintenant, ça y est, la plupart des bourgeons ont fleuri !

Selon les prédictions, les vendanges seront tôt cette année, 100 jours après la fleur, soit avant la fin août !

Mais il vous faut regarder de près pour les voir, ces fleurs. Elles sont très petites, discrètes, mais néanmoins odoriférantes.

La vigne, une fleur très discrète

Tous reliés

Nos vignes ont de la compagnie !

Tout ce vivant contribue à la santé des vignes, à la beauté de nos vies et à la qualité du vin.

Quel plaisir de croiser coccinelles, nids d’oiseaux, lins, fraisiers sauvages et autres multiples êtres vivants.

Tous à la pioche

Selon Gilles, deux points essentiels dans les vignes en bio : manier la pioche et brasser du fumier. Ce lundi matin, c’est pioche !

Heureusement, nous avons l’équipe d’Adrien en renfort. Et en fin de matinée, les Crays sont piochés…. Du beau boulot !

L’équipe du printemps 2020

Et comme chaque année, Gilles s’entoure de filles pour la saison de printemps.

En 2020, Christine, fidèle au poste et dans les vignes dès qu’elle le peut ; deux « anciennes », Audrey et Gé … et les deux frangines , Coraline et Anaëlle .

L’équipe 2020, sans Christine, à son travail ce jour-là

Enfin déconfinées


11 mai, les filles rejoignent (enfin !) le Domaine. Heureuses d’être déconfinées et de pouvoir donner la main à Gilles et Christine qui ont assuré tout le début de saison.

Et heureuses de contribuer à ce millésime qui sera surement d’exception.

2020, année du vin !

Nous revoilà !!!

Quelques photos de notre équipe printemps/été 2019 en plein ébourgeonnage, travail du sol, dynamisation, et épandage du compost jeune, entre autres. Avec Maya, Crevette, Audrey, Clem, Jean Emile et les patrons, Christine et Gilles ! Toujours dans la bonne humeur !!